Tautavel : les habitants concertés sur l’avenir du nouveau Musée de Préhistoire

Publié le 04/08/2022

Annoncée en début d’année 2022 par Agnès Langevine, vice-présidente de la Région Occitanie chargée du climat, Claire Fita, vice-présidente de la Région Occitanie chargée de la culture et Francis Alis, maire de Tautavel, la concertation citoyenne sur l’avenir du Musée de Préhistoire de Tautavel a débuté le jeudi 21 juillet dernierJusqu’au mois de décembre, les habitants, commerçants, et usagers sont invités à s’exprimer et donner leurs idées.

La première étape de la concertation se déroulera jusqu’au mois d’octobre. Pour participer, un questionnaire est mis en ligne du 1er aout jusqu’au 30 septembre prochain : https://concertation-musee-tautavel.fr.

Desateliers associant habitants de Tautavel, commerçants et citoyensseront organisés les 6 et 7 septembre, et permettront d’aborder les valeurs et objectifs qu’ils souhaitent voir portés au sein du musée.

Parce que le musée se veut un lieu de diffusion de connaissances pour tous les âges, des ateliers avec les scolaires auront lieu les 3 et 14 octobre pour recueillir leurs idées.

Pour la deuxième phase de cette concertation, une assemblée citoyenne sera organisée du 17 au 21 octobre. Composée des habitants, commerçants et citoyens cette assemblée sera amenée à débattre et à sélectionner les propositions recueilles via le questionnaire et les ateliers.

Les membres seront sélectionnés parmi les participants aux ateliers et parmi les habitants et commerçants de la ville de Tautavel. Chaque citoyen peut également indiquer son intérêt pour y participer via le lien suivant : https://flash.concertation-musee-tautavel.fr/suite/

« Cette grande concertation publique permettraà chacun de contribuer, à mettre en valeurà Tautavel, une partie de l’histoire de l’humanité.L’ensemble des idées et propositions recueillies viendront nourrir le futur projet de rénovation du musée, et ainsi répondre au mieux aux attentes des futurs visiteurs.J’invite tous les citoyens à participer à cette concertationau service de la connaissance et del’émerveillement, qu’importe son lieu de vie» a notamment déclaré Carole Delga.

Lors de cette concertation, la Région s’engage vis-à-vis des participants à garantir la possibilité de s’exprimer via différentes modalités de participation, à respecter la liberté d’expression en anonymisant les contributions, à prendre en compte l’ensemble des contributions, à partager la méthode d’analyse et de sélection des idées recueillies et enfin elle s’engage à informer les participants des décisions prises pour le projet.