L’Association des Sourds de Pyrénées Orientales veut rester sur Claira

Publié le 09/01/2023

Aux côtés de l’ASPO (Association des Sourds de Pyrénées Orientales), le mouvement #Agissons a manifesté ce samedi 7 janvier à Claira, pour que la structure garde son siège sur la commune.

Malgré des solutions proposées à la mairie, pour que l’ASPO continue ses activités en Salanque, Marc Petit, le maire préfère faire «  la sourde oreille » et maintenir son projet de Parking.

Pourtant l’ASPO a proposé de laisser le local ouvert, pour pouvoir stationner et de prendre en charge l’entretien de celui-ci.

Les solutions apportées par la mairie, ne sont pas à la hauteur et ne sont pas adaptées pour les personnes en situation de handicap. Les travaux engendrés auraient un coût pour le contribuable, alors que la meilleure solution est de rester sur place.

Ce samedi, de nombreux manifestants sont descendus dans les rues pour apporter leur soutien. Ils seraient plus de 300 ! (du jamais vu, selon les clairanencs).

Une mobilisation qui démontre l’attachement des habitants à cette association qui rayonne à l’échelle communale, départementale et régionale.

Le mouvement #Agissons appelle Marc Petit de revoir sa position, et « de trouver une vraie solution, car faute de temps, l’ASPO n’a pas trouvé un nouveau local pour les accueillir.« 

Aux côtés de l'ASPO (Association des Sourds de Pyrénées Orientales) , le mouvement #Agissons a manifesté ce samedi 7 janvier à Claira, pour que la structure garde son siège sur la commune.