« Les cahiers d’Enzo », le premier livre de Jacky Grenier, écrit au pied des Albères en Pays Catalan

Publié le 15/11/2020

C’est au pied des Albères en Pays Catalan à Sorède que depuis presque vingt ans, Jacky et Colette Grenier ont choisi de se poser pour profiter de leur retraite. Colette est investie dans deux associations du village : « La Micocouline » le club de gymnastique volontaire et la chorale du « Cœur des Albères ». Jacky depuis son plus jeune âge s’est consacré à écrire de la poésie, puis un jour avec son fils Laurent, ils ont eu l’idée de rédiger un livre.

Mettant toutes leurs énergies en commun, malgré une longue séparation et un éloignement important, à quatre mains leur objectif est désormais atteint et leur premier roman vient de sortir aux Éditions : Le Lys Bleu, sous le titre : « Les cahiers d’Enzo ». Cette fiction nous révèle, à travers les destins croisés de deux familles que tout oppose, des vies entremêlées, bouleversées par les sentiments et les émotions, entre espoir et désillusion.

On dit qu’un homme fait ce qu’il peut jusqu’à ce que son destin lui soit révélé. La rencontre fortuite avec un sanglier peut-elle changer le cours d’une existence ? Nos actes accomplis ou manqués ont-ils une incidence sur la vie des autres ?

Carla a eu cet enfant qu’elle ne désirait pas.

Pierre-louis devait marcher sur les pas de son père.

Gina et Victor s’aimaient mais d’autres on vécu leur amour sans en imaginer les conséquences.

Si Giuseppe avait vraiment tenu sa promesse, sans doute que rien ne serait arrivé.

Extrait de l’ouvrage :

La voiture vacillante dérapa alors sur le gravier…puis partie en tête à queue valsant comme une toupie…continua sa course folle…mordit le talus et se retourna d’un seul coup pour retomber, roulant en tonneaux, dans un fracas de tôle froissées. Tout se passa très vite, durant ces quelques secondes, Enzo n’eut pas le temps d’avoir peur, brinquebalé comme dans un tambour de lave-linge… lessivé… essoré…