Argelès-sur-Mer lance le dispositif de solidarité « L’Heure Civique »

Publié le 06/01/2021

1

Dans le cadre de son programme de structuration des solidarités et de développement durable, la municipalité d’Argelès-sur-Mer lance un appel à la mobilisation solidaire en mettant en place « L’heure civique ». Ce dispositif prend appui sur le grand élan de générosité populaire du printemps dernier, dans le contexte sanitaire. Cette expérience permet d’instaurer un puissant mécanisme de participation citoyenne, à l’issue d’une année qui a affaibli le lien social. La mairie, impulseur de cette action, accompagnera sa dynamisation et sa consolidation.

L’Heure Civique Argelésienne, comment ça marche ?

Avec « L’Heure civique », chaque habitant offre une heure de son temps, tous les mois, pour une action solidaire de voisinage. Aider au bricolage ou dans les démarches administratives, aide aux devoirs scolaires, faire les courses, soulager un aidant, faire la lecture, tenir compagnie, apprendre Internet… La rue, le quartier, le pâté de maison, le lotissement sont le terrain de cet engagement simple, à la portée de nombreuses personnes.

« L’Heure Civique Argelésienne » accueille les volontaires sur https://argelessurmer.lheurecivique.fr. Ceux-ci indiquent leur quartier et leurs coordonnées, puis sont mobilisés selon leur profil et les besoins des autres Argelésiens, sous forme de mise en relation. Les actions sont programmées en soutien aux besoins des associations, ou de manière informelle.

« Pour que les Argelésiens continuent de tisser des liens entre eux »

La présentation de cette initiative, ce mardi 5 janvier 2021 en conférence de presse, a réuni Antoine Parra, maire d’Argelès-sur-Mer, président de la Communauté de Communes Albères Côte Vermeille Illibéris, Atanase Périfan, président de la Fédération Européenne des Solidarités de proximité, Muriel Saignol, maire-adjointe, déléguée aux Solidarités sociales et à la lutte contre l’exclusion, Andréa Diaz-Gonzalez, élue déléguée aux Solidarités et Frédérique Joseph, responsable du Centre Communal d’Action Sociale. A cette occasion, le maire a précisé le sens de la démarche : « Ce nouvel outil est fait pour que les Argelésiens continuent de tisser des liens entre eux. L’Heure Civique participe très concrètement au Vivre ensemble, car l’entraide est pour nous une valeur forte ».