Confédération paysanne des P-O/ Dégâts du gibier : il est urgent d’avancer sur ce dossier brûlant

Publié le 08/02/2021

Olivier Lozat, chargé de l’animation et de la communication de la Confédération paysanne des Pyrénées-Orientales, nous communique sous le titre « Dégâts du gibier : il est urgent d’avancer sur ce dossier brûlant », avec prière d’insérer :

« Les syndicats agricoles et la fédération nationale des chasseurs (Fnc) ont transmis au gouvernement des propositions communes sur les moyens à mettre en œuvre afin de réduire significativement les populations de sangliers et limiter les dégâts. Elles sont désormais sur le bureau de la secrétaire d’État à la biodiversité Bérangère Abba que la Confédération paysanne a rencontré ce jeudi 4 février.

S’agissant de la surpopulation, une boîte à outils nationale est proposée (suppression des consignes de tirs sélectifs, chasse adaptée au sanglier toute l’année, interdiction générale des lâchers de sangliers en milieu naturel, piégeage du sanglier, etc.) intéressante sur le papier. Mais c’est sa mise en œuvre dans les départements par les fédérations départementales de chasse qui dira son efficacité.

Pour être effective sur le terrain, cette boîte à outils nécessitera donc un pilotage national et un suivi, à tous les échelons concernés, dont le gouvernement devra être le garant via les préfets.

Certes toutes nos demandes n’ont pas été retenues, pour autant, la Confédération paysanne est favorable à ce que ces propositions soient validées par le ministère, afin d’aboutir à un accord et à des mesures qui permettraient d’avancer enfin sur ce dossier brûlant. »