Fcpe66/ « Recrutons des enseignants remplaçants, des A.E.S.H., et des A.T.S.E.M., pour nos enfants ! »

Publié le 04/05/2021

Ce lundi 3 mai 2021, les parents de la Fcpe (Fédération des conseils de parents d’élèves) des Pyrénées-Orientales envoient un courrier à Madame la Rectrice de l’Académie de Montpellier, à Monsieur le Directeur académique des Pyrénées-Orientales, aux 5 députés de notre département pour les interpeller sur le nombre considérable de postes d’enseignants absents, et d’Aesh (Accompagnants d’élèves en situation de handicap), non remplacés en demandant de remédier à cette rupture d’égalité. Pour le Conseil d’administration de la F.C.P.E. des Pyrénées-Orientales, Rémy Landri, président, nous communique avec prière d’insérer :

« Beaucoup de parents d’élèves de nombreux établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) des Pyrénées-Orientales nous font remonter de nombreuses absences non remplacées d’enseignants du premier et du second degré, d’Atsem et d’Aesh.

Notamment, dès les premiers jours du retour des vacances de printemps, nous avons assisté à une multiplication d’absences d’enseignants dans de nombreuses écoles de notre département avec des parents démunis mis devant le fait accompli.

La pandémie vient aggraver une situation déjà tendue, avec le nouveau protocole qui empêche de répartir les élèves dans d’autres classes. Les heures sont perdues et nos enfants sont priés de retourner à la maison, sans le moindre enseignement. C’est ainsi que, d’après les seuls chiffres de la Dsden, dans le 1er Degré, pour cette première semaine de reprise, les classes fermées pour cause de Covid ont progressé de manière exponentielle passant d’ une classe le lundi 26/04 à 16 classes le vendredi 30/04…

En temps normal, l’Éducation nationale n’embauche pas suffisamment d’enseignants pour assurer les cours et pouvoir remplacer celles et ceux qui sont absents (cela se compte en plusieurs centaines de milliers d’heures au niveau national), alors imaginez en période de pandémie ! Le ministère n’a pas su anticiper, préparer une rentrée pourtant sous haute surveillance.

C’est la raison pour laquelle il nous paraît indispensable de mettre en avant et à disposition des parents des Pyrénées-Orientales notre site Ouyapacours où il est essentiel que les parents déclarent les heures de cours qui ne sont pas assurées par les enseignants, tant en présence qu’à distance. C’est en effet nécessaire que nous puissions demander de façon pressante des remplaçants sur les établissements et accompagner les parents afin d’engager des démarches supplémentaires. Car oui, les enfants ont le droit d’avoir tous les cours prévus à leur emploi du temps pour travailler leurs programmes ! Ils peuvent donc, s’ils n’obtiennent pas satisfaction, porter plainte devant les tribunaux administratifs pour « rupture d’égalité du service public ».

Site Ouyapacours : https://ouyapacours.fcpe.asso.fr/

De la même façon, nous souhaitons que davantage d’accompagnants des élèves en situation de handicap (Aesh – qui dépendent de l’Éducation nationale) et d’agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem – qui dépendent des Mairies) puissent être embauchés afin de pallier aux remplacements des personnels absents.

Nous en appelons donc notamment aux maires des communes pour veiller aux remplacements des Atsem absents.

Ce lundi 3 mai 2021, les parents de la Fcpe des Pyrénées-Orientales envoient un courrier à Madame la Rectrice de l’Académie de Montpellier, à Monsieur le Directeur académique des Pyrénées-Orientales, aux 5 députés de notre département pour les interpeller sur le nombre considérable de postes d’enseignants absents, et d’Aesh, non remplacés en demandant de remédier à cette rupture d’égalité. »

Monsieur Le Directeur Académique des Pyrénées-Orientales

Monsieur La Rectrice de l’Académie de Montpellier

Monsieur le député des Pyrénées-Orientales

Madame la députée des Pyrénées-Orientales