Millas/ Les agents de la plateforme de distribution du courrier exaspérés par leurs conditions de travail

Publié le 10/09/2021

Les agents de la Plateforme de distribution du courrier de Millas nous communiquent avec prière d’insérer :

« Nous, agents de la Plateforme de distribution du courrier de Millas, sommes exaspérés par la désorganisation de notre travail et notre exposition flagrante à des risques pour notre santé physique et mentale depuis la mise en place l’organisation de travail le 20 juillet 2021. Bon nombre de nos collègues sont en arrêt maladie. Ces arrêts maladies sont indéniablement en lien avec la dégradation des conditions de travail.

Notre inquiétude est grande et nous considérons que l’organisation de travail mise en place est pathogène pour les raisons suivantes :

– Le temps de tri général du courrier, comme des colis est largement sous évalué. Cela conduit à courir après le temps tout le reste de la journée de travail. C’est très anxiogène.

– Nous sommes tous et toutes dans l’obligation de laisser du courrier pour pouvoir espérer finir à l’heure. Cela engendre le sentiment très désagréable de bâcler le travail et cela est une entrave à notre épanouissement professionnel.

– Le manque de personnel devient quotidiennement insupportable, nous ne travaillons plus, nous bricolons. Cela a un très fort impact sur notre bien être au travail.

– Les tournées à découvert sont de plus en plus nombreuses et ont un impact direct sur la prime d’équipe. Malgré nos efforts nous sommes pécuniairement sanctionnés par le manque de personnel contre lequel nous ne pouvons rien. Cela agit fortement sur notre moral et notre motivation.

– Le turn over des personnels intérimaires et CDD est lui aussi très inquiétant. La plupart ne vont pas au bout de leur mission en raison du nombre d’heures effectuées et de la pénibilité du travail.

– Le volume de travail le lundi est totalement déraisonnable. Pour exemple ce lundi 6 septembre 2021 le trafic moyen journalier courrier est de 180%, celui des colis 60 %. Cela conduit une nouvelle fois a laisser du courrier non traité qui impactera la distribution tout au long de la semaine. Psychologiquement cet état de fait engendre beaucoup de ravage.

– Malgré toute notre bonne volonté et un travail effectué 6 jours sur 7, en sur régime, l’insatisfaction des usagers est manifeste. En effet les réclamations clients sont en augmentation exponentielle.

– Sur 20 tournées seuls 8 titulaires sont présents cette semaine ! Cette liste de dysfonctionnements n’est malheureusement pas exhaustive mais elle reflète, sans équivoque, la dégradation de nos conditions de travail et l’impact de celle-ci

sur l’ensemble du personnel.

Nous sommes fatigués de souffrir en silence et nous demandons, avec insistance, à nos représentants du personnel en Chst, à la médecine du travail, à la direction de se réunir dans les meilleurs délais pour trouver des solutions à cette situation qui porte une atteinte grave à notre santé. L’embauche de personnels semble inévitable pour une amélioration de la situation. »