Campagne du Souvenir Français pour la sauvegarde des tombes familiales des morts pour la France

Publié le 15/11/2021

A l’occasion de la cérémonie préfectorale du 11 novembre 2021 organisée à Oreilla par le Souvenir Français à la demande de monsieur le Préfet, la délégation générale pour les Pyrénées Orientales a annoncé une campagne nationale pour la sauvegarde des tombes familiales des morts pour la France. Une pétition nationale dédiée est en ligne.

Le 5 décembre 2021, sera célébrée la « Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie ». Nombreux sont ces morts pour la France qui reposent dans des tombes familiales dont la pérennité n’est pas assurée.
Cette campagne se déroulera sur l’année 2021-2022 sur l’ensemble du département à travers l’action locale des 60 comités du Souvenir Français, en coordination avec les communes de notre département.
Le projet de carré militaire communal de la commune de Pollestres illustre ce que préconise le Souvenir Français. 
Allocution du général Gilles Glin

Lors de la cérémonie du 11 novembre 2021 à Oreilla

Sauvegardons les tombes familiales de nos morts pour la France

Monsieur le préfet, mesdames et messieurs les élus, mesdames et messieurs les représentants des services publics, mesdames et messieurs les responsables des associations patriotiques et mémorielles, chers concitoyens,

En cette commune martyr d’Oreilla et en cette journée du 11 novembre 2021, journée qui depuis 2012 est celle de l’hommage à tous les morts pour la France, permettez-moi de rappeler qu’en En France, ce sont près de 500.000 corps de combattants des conflits contemporains, Morts pour la France lors des deux guerres mondiales, des guerres de décolonisation, et depuis 1964, en Opérations Extérieures, qui ont été restitués à leur demande, aux familles et inhumés dans les cimetières communaux.

Relevant de concessions familiales privées, la pérennité de ces tombes est précaire. Des milliers ont ainsi déjà disparu. Il s’agit pour Le Souvenir Français d’une véritable faute mémorielle.

Ces tombes sont en effet le croisement de 3 mémoires : mémoire familiale, mémoire communale et mémoire nationale.

Si la famille disparaît, les mémoires communale et nationale persistent. La tombe du Mort pour la France est une composante dans le chemin de la mémoire d’une commune et une clé de compréhension sur le rôle de la Nation.

Le Souvenir Français et ses partenaires au niveau national proposent une politique simple de sauvegarde de ces tombes :

· Si la tombe présente un caractère esthétique ou si le destin du combattant qui y est inhumé est exceptionnel, la commune en prend la propriété, la restaure et confie au Souvenir Français le soin de l’entretenir.

· Si tel n’est pas le cas, la commune crée une tombe collective où seront inhumés les restes des combattants et où sera inscrit leur nom et la guerre à laquelle ils ont participé et pendant laquelle ils ont donné leur vie pour la France. L’entretien en sera assuré par le Souvenir Français.

Je citerai ce poème d’Henri Jonca qui illustre bien cet enjeu :

Aux morts pour la France

Sur cette chère terre, on a dressé mon tombeau

Mes cendres sont là, elles ont porté son drapeau

Passant ne pleure pas, mon destin était tracé,

Que cette pierre reste là, elle est mon éternité.

Nous avons demandé à Mme Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, de se saisir de ce dossier afin d’empêcher la disparition des tombes de Morts pour la France dans les cimetières communaux, éléments essentiels de notre mémoire nationale.

La délégation générale du Souvenir Français pour les Pyrénées Orientales s’y est engagée, et le comité de Perpignan, et d’autres comités de notre département, ont déjà entrepris un relevé précis de ces tombes dans nos cimetières.

Le qualitatif, l’état des tombes l’emportant sur le quantitatif, avec en priorité le repérage des concessions et des tombes familiales de morts pour la France déjà marquées d’un avertissement des mairies,

Pour relever ce défi, nous avons besoin de tous les citoyens, nous avons besoin de vous ! En sauvant leurs tombes, nous sauvegardons notre mémoire commune, fondement de notre avenir.

Afin de sensibiliser le plus grand nombre de nos concitoyens sur cette question, Le Souvenir Français a décidé de lancer une pétition en ligne accessible sur son site national.

Gageons que cet appel du Souvenir Français trouve un écho dans notre département.