La Région Occitanie investit 133 M€ pour l’hôpital et les établissements d’enseignement de santé

Publié le 31/03/2022

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et Vincent Bounes, vice-président régional en charge de la santé, ont aujourd’hui détaillé, lors d’une conférence de presse, l’investissement inédit de 133 M€ déployé en faveur de l’hôpital et les établissements d’enseignement de santé. Carole Delga est également revenue sur l’action globale de la Région en matière d’accès aux soins, et a présenté ses propositions pour une réorganisation du système de santé français.

« Pour la première fois, nous investissons 133 M€ pour l’hôpital public et les établissements d’enseignement de santé. Reconstruction des hôpitaux, nouveaux équipements pour les urgences et les services de réanimation, rénovation d’internats, réhabilitation ou construction d’instituts de formation… Tout cela va contribuer à consolider l’offre de santé, à mieux accompagner nos étudiants dans leurs études et à faire de notre région un territoire de pointe.

Nous concrétisons également notre engagement pour la santé du quart d’heure en recrutant 200 médecins, sage-femmes et infirmiers, dont 40 dès 2022, pour lutter contre les déserts médicaux. C’est un véritable service public régional de santé de proximité que nous mettons sur pied, pour qu’aucun territoire et aucun habitant ne soit oublié. Enfin, nous nous donnons les moyens de former les professionnels de santé de demain, plus nombreux, en finançant la création de plus de 1600 places supplémentaires d’infirmiers, d’aides-soignants, d’auxiliaires de puériculture ou encore d’ambulanciers… Sans oublier le rôle des citoyens face aux situations d’urgence : depuis début février, tous nos lycéens peuvent se former gratuitement aux premiers secours grâce à l’aide de la Région.

Nous agissons sur tous les fronts, en lien direct avec l’État, les collectivités locales, les représentants et les professionnels de santé, pour répondre au plus près des besoins de chacun et de chaque territoire. Parce que la santé est un droit fondamental que nous continuerons à protéger, coute que coute, contre le creusement des inégalités. » a notamment déclaré Carole Delga.