Retour des clientèles étrangères et fidélité des touristes français : l’été s’annonce sous les meilleurs auspices en Occitanie

Publié le 18/07/2022

En ce début de vacances scolaires, le Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie (Crtl) dévoile le bilan de fréquentation touristique du 1er semestre 2022 et précise les tendances pour les mois de juillet et d’août. La fidélisation des clientèles françaises, couplée au retour des clientèles étrangères laisse augurer un été radieux pour les professionnels du tourisme de la région.

Un premier semestre encourageant    

Les chiffres de fréquentation en temps réel recueillis par le Crtl auprès de Flux Vision – Orange[1] permettent de constater que les volumes de nuitées touristiques enregistrées dans la région entre le 1er janvier et le 3 juillet 2022 sont en hausse continue depuis deux ans. Ils affichent un niveau nettement supérieur à celui de 2019 (+31%) pour les clientèles françaises extra-régionales et sont en très forte progression par rapport à l’année dernière (+123%) pour les clientèles étrangères. Les longs week-ends des mois de mai et juin ont notamment boosté la fréquentation avec une présence marquée des clientèles françaises et l’accélération du retour des étrangers.

Ces résultats sont corroborés par le dispositif régional de conjoncture du Crtl[2] qui étudie le ressenti des professionnels du tourisme. Il révèle un démarrage de saison en fanfare, avec 70% des répondants qui jugent que la fréquentation du mois de mai a été équivalente voire meilleure à celle de mai 2019 tandis qu’en juin, 37% estiment que leur activité n’a pas encore retrouvé le niveau  de 2019 (dernière année de référence).

Les professionnels les plus enthousiastes sont les propriétaires de campings, d’hôtels et de chambres d’hôtes ainsi que les prestataires d’activités sportives et de loisirs. A l’inverse, les restaurateurs, les prestataires de tourisme culturel ainsi les propriétaires de gîtes/locations émettent des avis plus mitigés, près de 40% jugeant que leur niveau de fréquentation n’est pas à la hauteur de celui de 2019.

Les professionnels du littoral figurent parmi les plus nombreux à juger leur fréquentation supérieure à celle de 2019 (respectivement 48% pour mai et 38% pour juin). A l’inverse, les professionnels des Pyrénées et de Lourdes sont les plus nombreux à estimer que leur fréquentation n’est pas à la hauteur de celles de mai ou juin 2019, voire inférieure pour 35 à 40% d’entre eux.

De bons taux de réservations pour l’été

L’enquête du Crtl auprès des professionnels du tourisme révèle, à fin juin, des niveaux de réservation pour les deux mois à venir globalement favorables (28% les jugent élevés pour juillet et 45% dans la moyenne tandis qu’en août la tendance est encore plus marquée avec un ratio 36% – 39%).

Pour le mois d’août, ce sont les professionnels du littoral et de la montagne qui expriment les niveaux de réservations les plus élevés à l’inverse de ceux de l’univers urbain.

Focus sur l’hôtellerie de plein air[3]

Depuis la réouverture des campings, au printemps, la courbe des nuitées est assez nettement supérieure à celle de 2021 et les réservations enregistrées pour l‘été laissent entrevoir un niveau de fréquentation proche de celui de 2021. Les réservations de dernière minute feront la différence.

Pour l’heure, l’Occitanie conforte son statut de 1ère destination française en nombre de nuitées en campings (devant la Nouvelle Aquitaine et Paca) avec une clientèle française largement prédominante et une progression notable des clientèles étrangères (allemandes 23%, néerlandaises 9% mais aussi britanniques : 2% du total des nuitées en juin soit une progression de 2554% par rapport à 2021 !).

Focus sur les réservations dans le locatif en plategforme (Airbnb, Vrbo)

En termes d’offres disponibles, de nuitées effectives ou de revenus générés par le locatif en plateforme, le mois de juin 2022 est en augmentation d’environ 30% et par rapport à juin 2021. D’après les réservations déjà enregistrées, ce mode d’hébergement marchand devrait afficher des performances supérieures à 2019 sur les mois de juillet et août mais légèrement inférieures à celles de 2021 (-20% sur juillet et -2% sur août). Néanmoins, il faudra compter sur des réservations de dernière minute (ou des annulations) qui influenceront immanquablement le bilan global.

Des freins potentiels au retour à une pleine activité

Les professionnels du tourisme qui ont répondu à l’enquête du Crtl ont relevé des difficultés de recrutement avérées pour 56% d’entre-eux, en particulier les hôteliers (70%), les restaurateurs (66%) et les propriétaires de campings (67%).

Les vagues de chaleur qui se succèdent, le coût du carburant, la situation sanitaire toujours instable, l’inflation qui s’installe, sont autant de critères qui font peser quelques incertitudes sur la fréquentation estivale, même si les voyants sont plutôt positifs à ce stade.

[1] Flux Vision Tourisme est une solution d’observation de la fréquentation touristique basée sur la téléphonie mobile. Cette méthode comptabilise notamment l’ensemble des nuitées touristiques sur un territoire donné sans distinction entre les hébergements marchands et non-marchands (résultats partiels et provisoires arrêtés au 3 juillet 2022)

[2] Source : Le dispositif régional de Conjoncture est piloté par le Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie, en partenariat avec les Agences Départementales du Tourisme et Comités Départementaux du Tourisme et les relais infra-territoriaux. Plus de 17 000 professionnels – Offices de Tourisme, hébergeurs et prestataires touristiques – sont invités à répondre chaque mois à un questionnaire en ligne ou par téléphone.

[3] Source : France Tourisme Observation – 2022