Perpignan : les grandes orientations du Conseil Municipal du 25 mars 2021

Publié le 24/03/2021

Découvrez ci-dessous les grandes orientations du Conseil municipal du 25 mars 2021 à Perpignan.

Budget

Depuis mars 2020, le monde fait face à une situation sanitaire sans précédent. Les mesures successives mises en place par le gouvernement ont eu de lourdes conséquences économiques et sociales. Les entreprises du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration et de la culture sont évidemment parmi celles qui ont le plus perdu de revenus, du fait d’une réouverture tardive et du faible nombre de touristes étrangers, contraignant certaines à avoir recours au licenciement voire à une fermeture définitive.

Le département des Pyrénées-Orientales, dont l’économie repose essentiellement sur le secteur tertiaire, a particulièrement souffert de cette crise.

La crise sanitaire inédite que nous traversons génère une absence totale de lisibilité pour les collectivités locales, se cumulant aux contraintes budgétaires toujours plus sévères qu’elles subissent. Pourtant, le maire a fait le choix de ne pas augmenter la fiscalité, refusant de faire peser davantage ces difficultés sur les Perpignanais, contribuant ainsi à la relance de l’économie locale.

Les élus et les agents municipaux sont particulièrement mobilisés pour faire face à cette crise sanitaire et garantir un service public de qualité auprès de tous les Perpignanais en mettant en place de nouveaux dispositifs pour répondre à leurs besoins dans ce nouveau contexte. La municipalité de Perpignan a d’ores et déjà pris de nombreuses mesures dans le cadre de la crise sanitaire à travers un plan d’accompagnement et de soutien en faveur de l’économie locale. Elle a ainsi facilité le stationnement en centre-ville en le rendant gratuit durant le 2nd confinement et en prolongeant cette gratuité en décembre. D’autres dispositifs ont été mis en place comme la 2ème heure de stationnement gratuite, la gratuité à partir de 18h et toute la journée du samedi.

La Ville s’est également associée à La Poste pour soutenir le commerce local avec l’opération « Ma Ville Mon Shopping », une plateforme de vente en ligne locale. Afin de donner du souffle aux entreprises, les droits de terrasse ont été exonérés, tout comme les loyers commerciaux dont la Ville est propriétaire sur la durée du confinement. Le montant de la Cotisation foncière des entreprises a été dégrevé en faveur des petites et moyennes entreprises relevant des secteurs les plus impactés par la crise. Enfin, Louis Aliot s’est fortement mobilisé en faveur du monde culturel en rouvrant les quatre musées de la ville et en proposant la gratuité de ces derniers, ainsi que des abonnements au réseau des bibliothèques pour 2021. Dernièrement, afin de lutter contre le décrochage scolaire, la Ville a annoncé la mise en place de cours de soutien scolaire gratuits à travers l’embauche de 50 étudiants en service civique.

L’équipe municipale fait le choix d’un budget ambitieux pour 2021, renforçant les moyens nécessaires affectés à des domaines prioritaires comme la sécurité, la proximité ou encore la propreté ; et s’accompagnant d’investissements dans le cadre de projets structurants pour la ville tout en respectant parfaitement les fondamentaux financiers en disposant d’un autofinancement confortable, en diminuant la dette et en ne touchant pas à la fiscalité communale.

Équilibre du Budget primitif

Tour d’horizon de quelques orientations essentielles :

La sécurité, première des priorités

L’année 2021 verra la Ville poursuivre le renforcement des effectifs de la Police municipale. La création de brigades de nuit 24h/24, nécessite une augmentation du nombre de policiers municipaux. C’est pourquoi ce sont 27 agents qui seront recrutés, ce qui portera à 187 le nombre de policiers présents dans tous les quartiers, afin de mener à bien les orientations définies en termes de sécurité.

Pour un espace public propre et agréable

La propreté de l’espace public est une priorité de l’équipe municipale, l’objectif étant de cibler les actions et moyens permettant de maintenir une qualité de l’espace public. C’est la raison pour laquelle, bien que 173 agents soient déjà affectés au nettoiement de la voie publique, la Ville a décidé d’amplifier les efforts à la fois relatifs aux investissements en moyens matériels et en termes d’organisation du service.

En 2021, le plan de sensibilisation à la propreté et au tri des déchets sera renforcé au travers du soutien apporté à des initiatives citoyennes, notamment portées par les jeunes.

Perpignan s’engage pour l’emploi

Dans le cadre du programme Contrat de Ville soutenu par l’Etat, la Ville envisage de mettre en place une action particulière à l’égard des jeunes âgées de 18 à 25 ans en rupture scolaire et s’inscrivant de manière ponctuelle ou régulière dans des pratiques déviantes. Il s’agit du dispositif « Permis, Sport, Emploi » dont l’objectif est d’accompagner un groupe de 50 jeunes vers un emploi durable. Le dispositif s’appuie sur des leviers tels que le sport, des stages de découverte, ainsi que l’examen du permis de conduire. Il s’agit de garantir un meilleur accès à l’emploi et la transmission de valeurs fondamentales pour la vie en société et en entreprise. Une action dont le coût pour la ville est évalué à 250 000 €.

La Culture, moteur du projet urbain

Dans le contexte sanitaire si difficile, la Ville apporte un soutien sans faille aux acteurs culturels. En 2021 une nouvelle dynamique s’engage avec pour projets la réouverture d’une école municipale des beaux-arts, la création d’une médiathèque dans le quartier du Vernet, ou encore la rénovation du muséum d’histoire naturelle. En outre, la Ville confirme son soutien aux nombreux festivals durement frappés par la crise.

Le soutien au secteur culturel s’exprime également par les moyens financiers qui y sont consacrés : Fonctionnement des services culturels : 15 200 000 €

Subventions aux associations : 2 630 000 €

Animations sur le domaine public : 800 000 €

Part de la culture dans le budget municipal : 11,5 %

Un cadre de vie agréable pour tous, partout

En lien avec l’opération « Action coeur de ville », différents axes seront mis en oeuvre afin de renforcer la lutte contre l’habitat indigne, mais également de produire une offre résidentielle de qualité en centre-ville, diversifier l’offre en logements, et attirer les propriétaires-accédants dans un cadre de vie attractif. La Ville a ainsi l’ambition de réhabiliter 500 logements en 5 ans dans le but de favoriser la mixité sociale. Par ailleurs, le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) se poursuit. Ainsi, sur la diagonale du Vernet, la Ville privilégie un aménagement paysager valorisant la trame verte et bleue du quartier et ses sols agricoles fertiles et irrigués. Par ailleurs, sur le Champ de Mars, les travaux de création du parc urbain et des jardins familiaux de la Lunette de Canet sont en cours. La Ville poursuivra le chantier de réalisation d’une voie piétonne et cyclable destinée à désenclaver le quartier. En centre-ville, la concertation auprès des habitants est relancée. Enfin, la municipalité poursuit de grands travaux de voirie dont l’objectif est d’améliorer le partage de l’espace au profit des cyclistes et piétons et de renforcer la place de l’arbre en ville, à l’instar du square Jantet Violet ou encore de la requalification du quai Vauban entre ce square et le Palmarium.

Mise en place du dispositif de service civique au sein de la collectivité

Par délibération en date du 12 novembre 2020, le Conseil Municipal a autorisé le maire à solliciter une demande d’agrément auprès de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale des Pyrénées-Orientales pour l’accueil de volontaires dans le cadre du dispositif du Service Civique. Par courrier en date du 19 novembre, le Préfet des P.O. informait le maire de l’octroi d’un agrément pour 3 ans au titre de l’engagement de Service Civique.

En raison de la crise sanitaire qui continue d’affecter durablement l’ensemble du territoire, un nombre significatif d’élèves se trouve en position de décrochage voire de rupture scolaire. La Ville a donc décidé de faire de la lutte contre le décrochage scolaire une de ses grandes causes en offrant un accompagnement de proximité de soutien à la scolarité gratuit pour les collégiens et lycéens des classes de 4ème, 3ème et 2de.

Cette action, pilotée par le Dispositif de Réussite Educative au sein de la Direction de l’Action Educative et de l’Enfance de la Ville, en lien avec la Direction de la Cohésion Citoyenne, consistera à aider les jeunes dans leur apprentissage scolaire et à les soutenir sur les matières essentielles en bénéficiant de cours donnés notamment par des étudiants recrutés dans le cadre du dispositif du service civique.

Dans ce contexte difficile et inédit de la pandémie, il s’agit donc d’aider à la fois des élèves en difficulté et de permettre à des étudiants, durement affectés par cette crise, de bénéficier de ressources financières tout en donnant du temps à la collectivité.

Sur le plan pédagogique, l’objectif est de permettre aux élèves de 4ème, 3ème et 2nd de revoir leurs programmes scolaires respectifs dans les matières socles, à savoir essentiellement le Français, l’Histoire-Géographie, les Mathématiques, et les Sciences.

Le dispositif repose sur le principe de la gratuité totale. Depuis le 2 mars, une adresse mail et une ligne téléphonique dédiées aux inscriptions et aux dépôts de candidatures ont été activées. Des jurys de recrutement ont été constitués pour sélectionner les candidats au Service Civique.

Le dispositif sera construit à partir d’une équipe constituée de jeunes volontaires en Service Civique, d’enseignants bénévoles qui interviendront en équipe et en présence d’animateurs des Espaces Adolescence Jeunesse, dans les structures municipales (Maisons de quartiers, Mairies de quartier…). Afin d’être au plus proche d’eux, 16 lieux spécifiques accueilleront les élèves. L’accompagnement portera sur le travail personnel (acquisition de méthode de travail, organisation, découverte d’outils éducatifs, apprentissages à consolider).

Durant l’année scolaire, les séances de soutien se dérouleront du lundi au samedi : Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi: 3 créneaux horaires 15h / 16h/ 17h Mercredi et Samedi: de 9h à 12h et de 14h à 17h. Lors des vacances scolaires, des stages d’une semaine de soutien à la scolarité seront mis en place du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Les étudiants recrutés dans le cadre du Service Civique percevront, pour une durée de travail hebdomadaire de 24 heures, une indemnité mensuelle de 580,62 € dont 107,66 € pris en charge par la commune.

Convention de Partenariat entre la Ville et Voisins Vigilants et Solidaires

Afin d’apporter une action complémentaire et de proximité dans la lutte contre les phénomènes de délinquance, la démarche « Voisins Vigilants », également appelée « participation citoyenne », consiste à sensibiliser les habitants en les associant à la protection de leur propre environnement.

La connaissance par la population de son territoire et par conséquent des phénomènes de délinquance susceptibles de s’y produire permet de développer un mode d’action novateur d’information des forces de l’ordre. Empruntant la forme d’un réseau de solidarités de voisinage, ce dispositif est constitué d’une ou plusieurs chaînes de vigilance structurées autour d’habitants d’une même rue, d’un même immeuble ou d’un même quartier.

C’est pourquoi, la Ville souhaite conclure une convention avec l’entreprise Voisins Vigilants et Solidaires au terme de laquelle le prestataire s’engage à mettre à disposition de la commune une interface web permettant la mise en relation des Voisins Vigilants inscrits avec la mairie.

Cet outil permettra à la mairie de recevoir les alertes émises par les Voisins Vigilants et de signaler à l’ensemble des Voisins Vigilants qui y sont rattachés toute information utile. De même, l’interface permet aux membres de recevoir toutes les alertes émises par les communautés de voisins de la commune. La mise à disposition de cette interface web est complétée par la fourniture d’un accompagnement complet pour déployer et piloter le dispositif : formation à distance, préconisation d’un plan de communication et fourniture des supports correspondants.

La Ville mettra également en place une signalétique pour indiquer la présence du réseau « Voisins Vigilants » sur l’ensemble du territoire communal.

Le coût de l’adhésion annuelle pour la commune s’élève à 13 000 € TTC par an avec une durée d’engagement de 4 ans. L’adhésion est gratuite pour les particuliers.