Endurance Moto: BMD Performance à l’heure Japonaise

Publié le 19/06/2022

L’équipe Roussillonnaise BMD Performance vient de réaliser les pré-tests en vue de la mythique course d’endurance Catalane. La team est presque au complet. Camille Hedelin, Anthony Dos Santos et Cocoro Atsumi ont pu se faire la main sur la Yamaha R1 #66 concoctée par le team manager Benjamin Michel-Dansac. Seul Alex Plancassagne est incertain pour le moment. Revue des effectifs à 15 jours de la course.

None

Il fait déjà chaud ce lundi matin sur le bitume de la Pit Lane du circuit de Catalunya. Un mécanicien s’affaire autour du mulet dans le box alors que la moto de course est déjà en train d’effectuer ces premiers tours. Benjamin est en train d’étudier la télémétrie embarquée pour continuer les réglages de la moto. Ils partent des données de l’année dernière pour affiner tout cela lors de ces deux journées d’essais. Le calendrier est compliqué pour tout le monde et c’est sans filet et sans beaucoup d’entraînements en commun que les 4 pilotes et l’équipe vont devoir jouer la mélodie la plus parfaite possible pour arriver a gagner cette année. Mais même sans fausse note, l’endurance a ça de magique que tout peut arriver. L’emploi du temps de ministre de Benjamin lui laisse que peu de marge de manœuvre. Championnat de France Superbike ce week-end, Championnat promosport le week-end qui arrive, il ne sera à Barcelone que quelques jours avant l’épreuve. C’est aussi la même chose pour les pilotes qui mènent leur championnats respectifs et qui ne peuvent se retrouver, pour certains, que lors de ces test pour effectuer les réglages de la moto et mettre en place cette symbiose au sein de l’équipe. Il en est enfin de même pour les mécanos, les ravitailleurs ou chaque mélodies doivent être rigoureusement joués pour ne pas perdre le moindre dixième en cours de route.

None

L’équipe est composée d’un solide panel de Pilote. Le Vosgien Anthony Dos Santos revient se frotter au circuit Catalan. Pilote de l’équipe victorieuse en 2019 et doté d’un beau palmarès et d’une connaissance de l’endurance, il a repris ses marques sur la moto dès les premiers tours de roue. Il retrouvera normalement Alex Plancassagne avec qui il a partagé la victoire de 2019. La seule interrogation étant si celui-ci sera disponible le 1er juillet. Le pilote, originaire de Dordogne, souffre d’un traumatisme à l’épaule suite à une chute lors des essais à Spa. Troisième pilote de la team, Camille Hedelin était de la partie l’année dernière. Il aura à cœur de faire parler la poudre pour cette 27ème édition.

None

La surprise cette année vient de l’arrivée du jeune pilote Cocoro Atsumi au sein de la team Catalane. Âgé de 26 ans, ce prometteur pilote d’endurance est titulaire au sein de l’équipe OG Motosport by Sarazin en catégorie Superstock. Il y est au côté d’Alex Plancassagne et c’est donc naturellement qu’il a trouvé un guidon chez BMD Performance. Il ne sera pas non plus dépaysé pour le numéro de la moto ou les deux équipes ont le #66 sur leurs carénages. Studieux, il a longuement tourné sur les 4675 mètres de la piste Catalane. C’est une caractéristique que l’on retrouve chez beaucoup de pilotes nippons. Ils sont très appliqués, passant de long moment à décortiquer les temps sur piste, la télémétrie, en s’imprégnant virage après virage d’un nouveau circuit. En ce qui concerne la communication, l’anglais est de rigueur, son épouse étant à ses côtés pour l’aider au sein du paddock. Il a trouvé rapidement ses marques sur la Yamaha R1, enchaînant de bons temps au tour. Cocoro Atsumi a remporté Suzuka en Superstock en 2019, et terminé 3eme dès 8 heures de Sepang la même année. L’année dernière, pour sa première course de 24 Heures, il a fini 7e du Bol d’Or, 4e en Superstock.

None

Cette édition va être magnifique. Même si les pronostics pour la victoire pointent vers la Kawasaki numéro #3 du team Català Aclam, BMD Performance aura encore plus de motivation et l’envie de montrer que sa victoire de 2019 n’est pas dû qu’à la chance. L’année dernière a failli le prouver avec une course en tête de la Yamaha #66 jusqu’au petit matin pour ensuite une longue chasse pour rattraper le sort mais sans y parvenir. Les teams FR Moto ( abandon l’an passé ) ou bien Box 69 Racing ( 3eme l’an passé ) auront aussi l’envie de faire mieux et de monter sur la plus haute marche du podium. Ils sont pour l’instant 54 équipes prêtes à en découdre pendant 24 heures.

laurent Sas

NoneNoneNoneNone