Violences envers les femmes/ L’Upvd se pare d’orange

Publié le 26/11/2021

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre, les bâtiments de l’Upvd se parent d’orange. Aux côtés du club Soroptimist de Perpignan, l’Université de Perpignan propose une semaine d’actions, du 25 novembre au 2 décembre 2021, pour lutter contre les violences faites aux femmes en soutien au mouvement #OrangeTheWorld.

Lors d’une conférence de presse, Yvan Auguet, Président de l’Université de Perpignan Via Domitia, Didier Baisset, secrétaire général de la Fondation UPVD, Carole Oblique et Françoise Llaurens, représentantes du club Soroptimist de Perpignan et Pascaline Clément-Robert, déléguée départementale aux droit des femmes ont présenté les actions mises en place.

Dans le monde, 1 femme ou fille sur 3 a subi des violences physiques ou sexuelles à un moment de sa vie et, toutes les 7 minutes, une femme est victime de viol ou d’une tentative de viol.  » Les violences sexuelles et sexistes touchent tous les milieux, tous les âges, tous les territoires et a un impact réel sur la qualité de vie de la société « , Pascaline Robert-Clément.

L’environnement social de l’enseignement supérieur et de la recherche n’est pas épargné par ce fléau. Selon une enquête menée par l’Observatoire étudiant des violences sexuelles et sexistes dans l’Enseignement supérieur, une étudiante sur 10 a été victime d’agression sexuelle et une étudiante sur 20 a été victime d’un viol.
Depuis de nombreuses années, l’Université de Perpignan Via Domitia est engagée dans la lutte contre les inégalités, quelles qu’elles soient. Pour accompagner ses publics, elle met en place le dispositif #UnisPourVosDroits pour sensibiliser, accompagner et protéger contre toute forme de violence, notamment les violences sexuelles et sexistes.
3 axes forts animent ce dispositif :
>La plateforme d’alertes étudiants : upvd.signalement.net

> Une campagne de communication « Pas de violences sexuelles et sexistes à l’Université »

Une cellule d’aide et d’écoute.


Dans ce contexte, l’Université de Perpignan et les Soroptimist proposent un programme d’actions de sensibilisation (conférence, café-paroles, exposition photo, ciné-débat) pour permettre à la communauté étudiante, à ses personnels et plus largement au grand public de comprendre ce que sont les violences faites aux femmes, pour mieux défendre et agir.

> Jeudi 25 novembre

lancement des illuminations

> Mardi 30 novembre (Campus Mailly)

journée d’échanges autour des violences faites aux femmes

9h : conférence « comprendre les violences faites aux femmes pour mieux défendre et entreprendre »

– L’emprise par Geneviève Villéger-Clamagirand, psychiatre

– Réflexions historiques sur le traitement administratif et judiciaire des violences conjugales, par Christophe Juhel, maître de conférences à l’Upvd

– Les violences conjugales, des violences socialement construites, par Sophie Avarguez et Aude Harlé, maîtres de conférences à l’Upvd

– Les violences faites aux femmes : domaine d’une répression pénale étendue, par Christine Moulenat, maître de conférences à l’Upvd

14h30 : café-paroles

Témoignage de victimes, intervention d’acteurs des politiques publiques (Pascaline Robert-Clément, déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, Jean-Claude Miquel, vice-procureur de la République, un juge aux affaires familiales), intervention d’acteurs de la santé (Docteur Véronique Dorion, Marie-Jo Maguer, sagefemme territoriale, centre de planification familiale CD66)

> Jeudi 2 décembre (amphi 5 – Campus principal)

Ciné-débat autour du film Made In Bangladesh, de Rubaiyat Hossain animé par Evelyne Micou, maître de conférences en droit à l’Upvd.

Réservée aux personnels et étudiants de l’Upvd. Shimu, 23 ans, travaille dans une usine textile à Dacca, au Bangladesh. Face à des conditions de travail de plus en plus dures, elle décide avec ses collègues de monter un syndicat, malgré les menaces de la direction et le désaccord de son mari. Ensemble, elles iront jusqu’au bout.

> Exposition photo « Elles, au-delà des blessures » par Idhir Baha (Campus Mailly)

Les journées du 30 novembre et du 2 décembre sont soumises à la présentation du pass sanitaire. Elles seront disponibles en streaming sur www.univ-perp.fr/fr/oranger-le-monde

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre, l’Université de Perpignan Via Domitia et le club Soroptimist de Perpignan unissent leurs forces et leurs convictions pour organiser une semaine de sensibilisation, du 25 novembre au 2 décembre 2021, contre les violences faites aux femmes et rejoignent le mouvement international, #ORANGETHEWORLD.

Dans le monde, 1 femme ou fille sur 3 a subi des violences physiques ou sexuelles à un moment de sa vie et, toutes les 7 minutes, une femme est victime de viol ou d’une tentative de viol.

Dans ce contexte, l’Université de Perpignan poursuit son engagement et, aux côtés des Soroptimist International, propose une semaine d’actions pour permettre à la communauté étudiante, à ses personnels et plus largement au grand public de comprendre ce que sont les violences faites aux femmes, pour mieux défendre et agir.

Au cours de cette semaine, plusieurs bâtiments de l’Upvd se pareront d’orange, couleur choisie par l’ONU. Les étudiants et personnels de l’UPVD seront également invités à porter l’orange à travers une distribution massive de bracelets. Des messages seront diffusés toute la semaine pour éveiller les consciences, sensibiliser et participer activement à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Cette action, coordonnée par l’Upvd et le Club Soroptimist de Perpignan, répond aux enjeux du plan national d’action contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche présenté en octobre 2021 par Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, et Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances :

> Informer,

> Favoriser la prise de conscience et le changement de comportement,

> Mobiliser les acteurs et accompagner les victimes.

Créé en 1991, le mouvement mondial Orange the world arbore depuis 2014 la couleur orange. La campagne Orange The World, 16 jours d’action contre les violences faites aux femmes, vise à inciter tous les acteurs et actrices de la société civile à se mobiliser dans des actions de sensibilisation, à créer un espace de discussion autour des enjeux et des solutions face aux violences. L’orange est la couleur choisie par l’Onu pour symboliser un avenir meilleur, égalitaire et sans violence à l’encontre des femmes et des filles.

L’environnement social de l’enseignement supérieur et de la recherche n’est malheureusement pas épargné par les phénomènes de violences sexistes et sexuelles. Selon une enquête menée par l’Observatoire étudiant des violences sexuelles et sexistes dans l’Enseignement supérieur, une étudiante sur 10 a été victime d’agression sexuelle et une étudiante sur 20 a été victime d’un viol.

Depuis de nombreuses années, l’Université de Perpignan Via Domitia est engagée dans la lutte contre les inégalités, quelles qu’elles soient. Pour accompagner ses publics, elle met en place le dispositif #UnisPourVosDroits pour sensibiliser, accompagner et protéger contre toute forme de violence, notamment les violences sexuelles et sexistes.

3 axes forts animent ce dispositif :

> La plateforme d’alertes étudiants : upvd.signalement.net

Cette plateforme permet à tout usager de signaler l’existence de conduites ou de situations contraires à la loi ou à l’intérêt général, dont il a le sentiment d’être ou d’avoir été la victime, dont il aurait eu personnellement connaissance ou dont il aurait été le témoin. Elle assure l’anonymat et la confidentialité, la sécurisation des données et une disponibilité 24h/24 et 7j/7 aux utilisateurs, qu’ils soient victime ou témoin.

> Une campagne de communication « Pas de violences sexuelles et sexistes à l’Université »

> Une cellule d’aide et d’écoute Indépendamment d’un signalement, l’Université de Perpignan, son Service de Santé Universitaire et ses partenaires apportent une aide médico-psychologique, en toute confidentialité, que les faits soient anciens ou récents, qu’ils aient eu lieu sur le campus ou non.

La violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits humains les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. (Nations Unies 2019)