25/10/2021

#495 Un homme retrouvé pendu à proximité de l’hôpital de Perpignan et de la croix rouge - La Bressola – Perpignan : des milliers de manifestants samedi dans la ville

Un homme retrouvé pendu à proximité de l’hôpital de Perpignan et de la croix rouge.
La Bressola – Perpignan : des milliers de manifestants samedi dans la ville.
Louis Aliot répond à la polémique du collège lycée catalan.
Les dragons catalans changent d’équipementier sportif.

Un homme retrouvé pendu à proximité de l’hôpital de Perpignan et de la croix rouge. Il s’agirait d’un sans domicile fixe, d’une trentaine d’année d’origine marocaine. Une enquête a été ouverte mais la piste du suicide est considérée comme la plus probable. Une autopsie sera prochainement réalisée sur le corps de la victime. Une marche blanche sera également organisée par l’association « Au cœur de l’humanité 66 », mercredi afin d’éveiller les consciences sur les conditions des sans-abris confrontés à la saturation des centres d’hébergement.

Ils étaient 1000 personnes à manifester selon la police, 3000 selon les manifestants, une manifestation pour soutenir la création d’un collège et lycée en catalan. Un établissement qui devait voir le jour en 2022 dans un ancien couvent de Perpignan, préempté au dernier moment par la mairie. Les manifestants craignent de ne pas pouvoir offrir un accès suffisant à l’éducation à la culture catalane.

Des craintes balayées par la mairie et le maire de Perpignan Louis Aliot qui s’est exprimé dans un communiqué. Il balaye d’un revers de main les propos qu’il juge totalement mensongers sur la position de la municipalité envers l’enseignement en catalan. Il rappelle que la ville soutient activement la langue catalane et son enseignement via entre autre des financements et subventions. Chaque année, Perpignan alloue un forfait légal de 190.000€ à La Bressola ainsi qu’une subvention 60.000€ destinés à financer les activités extra scolaires. Ce à quoi s’ajoute la mise à disposition gracieuse de locaux d’enseignements dont le coût est estimé à 80.000€ par an. Un procès d’intention et une bataille idéologique selon Louis Aliot qui assure sa volonté de trouver un lieu adapté au futur collège et lycée en catalan.

Après O’Neills, les Dragrons catalans s’engagent avec un nouvel équipementier, il s’agit de l’entreprise Macron. Rien à voir avec le président de la république française mais un équipementier italien fondé en 1971 et leader européen dans la production et la vente de vêtements sportifs. Un contrat d’une durée de 5 ans qui alimentera les milliers de supporter du club catalan en merchandising divers et varié.