11/12/2020

#327 Les Pyrénées s’organisent, pas de ski mais bien d’autres loisirs

 

Déconfinement : le gouvernement a tranché. / Culture : grande perdante des annonces du ministre. / Ski : la décision du conseil d’état encore attendue. / Les Pyrénées s’organisent, pas de ski mais bien d’autres loisirs. / L’USAP prend la tête du classement de Pro D2

Le gouvernement a tranché, le déconfinement aura bien lieu mardi prochain mais dans des conditions strictes, le couvre feu commencera à 20 heures, interdiction de sortir jusqu’à 6 heures du matin sauf pour des situations précises comme pour aller travailler. Jean Castex prévient, ce couvre feu sera strictement contrôlé, seule exception le réveillon de Noël. Le 31 décembre lui est sacrifié. A noter, les déplacements entre région et à l’étranger seront de nouveaux possible à partir de mardi.

Le grand perdant des annonces du ministre c’est la culture, les musées, les théâtres et les cinémas ne pourront rouvrir que le 7 janvier et seulement si la situation épidémique le permet. Quant au cafés-restaurants et salle de sport pas de changement, il faudra encore attendre jusqu’au 20 janvier. 

C’est encore le grand flou en revanche pour les stations de ski, le conseil d’état n’a toujours pas rendu sa décision sur la fermeture des remontées mécaniques attaquée par les professionnels de la montagne. Le juge des référés attendait les chiffres actualisés de la circulation du virus dans les secteurs concernés avant de se positionner.

En tous cas on s’organise dans les Pyrénées, sans remontées mécaniques ouvertes pas de ski alpin mais le massif à bien d’autres loisirs à proposer : rando en raquettes, ski de fond, balade avec des chiens de traineau. La station nordique du capcir a annoncé une ouverture prévisionnelle vendredi prochain le 18 décembre en revanche aucune date n’a encore été communiquée pour Font-Romeu. 

Le sport et l’USAP prend la tête du classement de Pro D2 après sa victoire hier soir sur la pelouse de Valence-Romans 28 à 9 avec bonus offensif. 4ème victoire consécutive pour les perpignanais qui assurent une défense en béton, ils n’ont pas pris d’essais depuis plus 3 matches soit un cumul de 291 minutes de jeu.