22/02/2021

#369 Le Soler : la cité digitale de la ville ouvrira à la rentrée. / « Centre del Mon » : un espace dédié au coworking. / La restauration et l’hôtellerie recrutent. / Les échecs : une nouvelle tendance pour les jeune

Le Soler : la cité digitale de la ville ouvrira à la rentrée. 

« Centre del Mon » : un espace dédié au coworking.

La restauration et l’hôtellerie recrutent. 

Les échecs : une nouvelle tendance pour les jeunes ? 

Des milliers de mètres carrés dédiés au digital, aux médias et au plaisir, voici à quoi ressemblera le nouveau campus de la cité digitale du Soler. Situé au cœur du quartier de la gare, le bâtiment quasiment achevé, c’est au tour des travaux d’aménagements urbains de commencer et de terminer, sans retard pour la rentrée 2021.

A l’abandon depuis quelques années, le « galet », ce bâtiment voisin du « centre del mon » de la gare SNCF, a fait peau neuve. Initialement destiné à de la location de bureaux classique, c’est finalement vers un concept plus récent que le concepteur, l’agence perpignanaise CAM Architecte, a tout misé : le coworking. 1200 m² de bureaux au service des entreprises et entrepreneurs du territoire. Mise en fonction premier trimestre 2021. 

Vous cherchez un emploi, ils ont besoin de vous. Les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration des Pyrénées-Orientales restent optimistes et s’apprêtent à recruter pour la prochaine saison estivale. En extra, en alternance, en saisonnier ou en CDI, vous pouvez envoyer votre CV, tous les secteurs sont concernés : hôtels, restaurants, cafés, bars, clubs de plage, traiteurs et organisateurs de réceptions.  

Le développement du jeu d’échecs en temps scolaire et périscolaire fait partie du plan sportif fédéral Ffe, et s’inscrit dans la dynamique des Clubs dont l’objet est de populariser et de promouvoir la pratique sportive du jeu d’échecs. Les échecs, popularisés dernièrement par la série Netflix « Le jeu de la Dame » séduisent de plus en plus le jeune public. L’association Les Rois de la Têt accompagne et forme les jeunes aux échecs essentiellement à l’institut Jeanne d’Arc depuis de nombreuses années et depuis 2018 dans quelques écoles publiques en périscolaire à Perpignan.