10/03/2022

#581 USAP : François Rivière pourrait quitter la présidence du club - Ryanair : joie de courte durée pour les amateurs du Portugal

USAP : François Rivière pourrait quitter la présidence du club.
Ryanair : joie de courte durée pour les amateurs du Portugal.
Le Soler : un troc au plantes pour le début du printemps.
Corbère : une nouvelle entrée plus sûre pour le village.

Partira, partira pas. Dans un entretien exclusif accordé à nos confrères de l’Indépendant, le président de l’USAP, François Rivière se confie sur sa succession à la tête du club. A 58 ans, il ne voudrait pas briguer un nouveau mandat et pourrait « prendre le large » quelques années après la coupe du monde de rugby. François Rivière précise aussi que s’il venait à lâcher la présidence, il ne céderait pas pour autant l’actionnariat du club.

Atterrissage forcé. La compagnie aérienne Ryanair qui avait annoncé des liaisons entre Perpignan et Lisbonne, une réjouissance de courte durée puisque la compagnie Irlandaise annonce la fin des vols entre 19 villes et Lisbonne, dont les vols au départ de la Llabanère. Bien que tous les créneaux de vols ne soient pas utilisés par la compagnie aérienne nationale, pour des raisons de concurrence et de protection économique nationale, le gouvernement portugais a refusé d’accorder les créneaux disponibles aux compagnies secondaires.

Ca fleurit au Soler. La 3e édition de Troc’Plantes, organisée par la Grainothèque et l’association Pyrénées Nature, se tiendra en ce début de printemps, dimanche 20 mars, de 9h à 12h à l’Espace Collectif des Jardins Familiaux et Partagés au Soler. Pour dénicher des graines, des plants ou des boutures sans dépenser un centime, essayez le troc aux plantes ! Ce mode d’échange vieux comme le monde mais néanmoins très à la mode : l’échange gratuit entre jardiniers.

Une nouvelle entrée pour le village de Corbère. Le Département a décidé l’octroi d’une subvention de 23 026 euros pour l’aménagement de l’entrée du village de Corbère avec la création d’un rond-point afin de réduire la vitesse des automobilistes à l’entrée du village. Le Département des Pyrénées-Orientales y contribue à hauteur de 23 026 euros dont le montant total s’élève 57 565 euros.